05 octobre 2010

CARAYOL Fred

  Cette maison.     De ce lourd bâtiment, longues persiennes closes, Dressé comme bastion au regard du passant, Reverrai- je surgir dans ma vile névrose Celui qui a trahi ? L’unique survivant ?   Devant cette maison encerclée par des grilles, Entendrai- je leurs cris sous les coups des soudards : Vive la liberté ! C’est elle qu’on fusille ! Quand l’infâme pouvait s’enfuir en plein brouillard ?   L’histoire a raconté l’agonie de Moulin, Piégé tel un oiseau, ligoté sans mot dire, Torturé... [Lire la suite]
Posté par SPLetCF à 19:36 - Permalien [#]